Caratello – Les vins italiens
Deal des Tages

Sommaire des régions

Toscana Centrale

Dans le terroir du Chianti Classico on trouve des producteurs de renom comme Montevertine, San Giusto a Rentennano ou Fontodi. Leurs grands crus Pergole Torte, Percarlo ou Flaccianello n’ont certes pas réussi à être commercialisés comme des Chianti Classico DOCG, mais comme des Toscana IGT. Ils sont apparus à une époque où le règlement sur le Chianti était si restrictif, que par exemple aucun cépage international n’était admis. Il en est autrement aujourd’hui : un Chianti Classico doit contenir au minimum 80 pour-cent de Sangiovese. Le reste peut se répartir entre des cépages régionaux et internationaux. 10'000 hectares de la région entre Florence au nord et Sienne au sud sont couverts de vignes. Les vins Chianti Classico peuvent être produits sur deux tiers de la surface. C’est un vin noble chargé d’histoire.

Le 24 mai 1924, des viticulteurs de la région s’étaient réunis au Palazzo de Sindaco de la Commune de Radda pour fonder un consortium de protection pour leurs vins. Ils avaient choisi comme symbole le Gallo Nero, le coq noir. En 2014 le Consorzio Vino Chianti Classico a lancé un nouveau type de vin : la Gran Selezione. Ce produit phare devait constituer grosso modo dix pour-cent de la production annuelle totale des 35 millions de bouteilles. Les responsables espéraient aussi par cette ligne haut de gamme que les vins IGT puissent faire partie du Gallo Nero. Les vins DOCG avec la marque protégée du Gallo Nero sont issus de la zone classique définie déjà en 1716 par le Grand-duc Cosme III (1642-1723). Elle était considérablement plus petite qu’aujourd’hui. Cette région vallonnée et boisée (entre 250 et 600 mètres d’altitude) est desservie entre autres par la route du vin Via Chiantigiana d’environ 70 kilomètres de long. Font partie de la région par ordre de grandeur, les Communes de Castellina, de Greve, de Castelnuovo Berardenga, de San Casciano Val di Pesa, de Gaiole, de Radda, de Tavarnelle Val di Pesa, de Barberino Val d’Elsa et de Poggibonsi. On peut considérer comme situations particulièrement bonnes les hauteurs moyennes au sud de Greve et au nord de Radda et de Castellina, de même que les versants qui s’étendent de Gaiole vers le Sud jusqu’à Castelnuovo Berardenga en direction de la vallée d’Arbia.

Les types de sol caractéristiques pour le Chianti Classico sont le Galestro (argile calcaire aéré) et l’Alberese (pierre à chaux) qui même après de fortes pluies ne deviennent pas trop humides. 80 pour-cent d’un vin Chianti Classico doit aujourd’hui se composer de Sangiovese.

Les cépages complémentaires les plus utilisés sont le Canaiolo Nero, le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Syrah. Les cépages blancs Trebbiano et Malvoisie autrefois autorisés sont interdits aujourd’hui. Pour ce qui est des rendements maximums, on compte deux kilos par cep et 7500 kilos par hectare. Il n’est pas autorisé de commercialiser un Chianti Classico avant le 1er octobre de l’année qui suit celle de sa vendange. La Riserva doit être élevée au minimum pendant 24 mois, la Gran Selezione, 30 mois. Cette dernière ne peut être pressurée qu’à partir de raisins provenant de la propre exploitation. 80 pour-cent de tous les vins sont destinés à l’exportation. Pratiquement un tiers de la production totale est vendue aux Etats-Unis. La Suisse constitue le sixième marché pour les vins Gallo Nero.

Scroll to top - Caratello Weine - les vins italiens Navigation